Menu
Thronebreaker : The Witcher Tales
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview : Thronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du Gwent
PC PS4 ONE
Partager sur :

Initialement « simple » jeu dans le jeu, le Gwent : The Witcher Card Game a parcouru un sacré bout de chemin, au point de devenir un titre à part entière, orienté multijoueur. Au fil du temps, le jeu comme ses règles se sont affinés et CD Projekt travaille encore actuellement à l’équilibrage d’une formule qui sait s’adapter aux exigences des joueurs. Surprise, ce qui devait être une simple campagne de Gwent sera proposé en stand-alone uniquement solo et répondra au nom de Thronebreaker : The Witcher Tales, qui reprendra les modifications apportées par la future mise à jour de Gwent, Homecoming.

Thronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du Gwent

Thronebreaker peut avant tout se définir par les chiffres avancés par CD Projekt. Le jeu proposera 30h de contenu, contiendra plus de dialogues que l’extension Hearts of Stone de The Witcher 3 : Wild Hunt, de nombreux choix moraux à conséquences et plus de 250 cartes à jouer, dont 20 inédites. Mais concrètement comme cela se passe-t-il ? Nous avons pu nous essayer aux deux premières heures du titre, et ainsi éprouver les mécaniques globales qui le régissent.

Une narration omniprésente


Vous y incarnez la reine Meve, souveraine de Lyrie et Rivie qui aura à nouveau maille à partir avec Nilfgaard. Les plus assidus de lecture sauront que cette reine est celle ayant fait chevalier de Rivie l'ami Geralt dans les romans de Andrzej Sapkowski. Pensé comme un véritable jeu solo, Thronebreaker laisse à la narration une place de choix qui se déroule par l’intermédiaire de planches dessinées légèrement animées et intégralement doublées. Le titre sera manifestement très bavard, au plus grand ravissement des joueurs désireux de retrouver l’univers sombre et torturé de la saga The Witcher. Sur ce point, pas d’inquiétude à avoir, CD Projekt a manifestement à nouveau soigné son écriture et l’atmosphère globale du jeu est très respectueuse de la philosophie globale de The Witcher.

Thronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du Gwent
Le camp de guerre vous permettra d'apporter des optimisations à vos cartes et votre partie

Avant même d’entamer le premier combat, qui se déroule sous la forme de parties de Gwent scénarisées et mises en scène, nous avons pu prendre contact avec la partie exploration du jeu. En effet, vous déplacez votre personnage sur ce qui ressemble à une carte interactive, vue du dessus, et pouvez aller où bon vous semble, afin de partir à la rencontre de la population du royaume traversé, mais également aller à la chasse aux ressources. Effectivement, votre périple, qui vous emmènera dans des contrées inédites, vous demandera de dépenser un certain nombre de ressources (bois, or et main d’œuvre) afin d’acheter de nouvelles cartes par exemple. Par l’intermédiaire d’un campement, qui pourrait rappeler le hub de Darkest Dungeon, vous pourrez, moyennant ressources, crafter des cartes plus ou moins puissances, construire votre deck de combat, pouvant contenir un maximum de 25 cartes, ou encore ériger des bâtiments destinés à révéler les points d’intérêt de la carte, entre autres. Assez rudimentaire, l’ensemble est toutefois à saluer, permettant, dans ce que nous en avons aperçu du moins, une matérialisation concrète de la notion de progression du personnage.

Thronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du GwentThronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du Gwent

Outre le scénario, c’est aussi sur le moral de vos troupes que vos choix, en tant que Reine, auront un impact. Refuser de châtier des paysans ayant insulté vos gardes fera basculer le moral de vos troupes dans le rouge, infligeant un malus de 1 de puissance à chaque carte de votre deck. Un moral neutre n’a pas d’impact, tandis qu’un moral positif confère un bonus de 1.

Un ADN conservé, une vision repensée

Concernant les combats, qui font souvent suite à une contextualisation par le biais de dialogues ou de planches décrivant la situation, reprennent le socle de ce qui fait le sel de Gwent, à savoir un duel au tour par tour, dont les conditions de victoire sont relatives à la puissance totale cumulée par les cartes en présence sur le plateau des joueurs. Une fois deux manches remportées, la partie est terminée. Cependant, Thronebreaker ramène le nombre de rangées d’action à deux au lieu de trois dans une partie de Gwent traditionnelle, et adopte une vision nettement moins orientée « jeu de taverne » du plateau de jeu, grimé pour les besoins de la narration en champ de bataille. La gestion des unités et de leur position est plus que déterminante, et les stratégies de victoire semblent tout aussi complexes que par le passé.

Thronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du GwentThronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du GwentThronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du GwentThronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du Gwent

Mais c’est essentiellement dans la vision atypique du Gwent qu’il propose que Thronebreaker puise son originalité. Effectivement, outre le fait qu’il existe de nombreux événements qui interviennent par surprise au gré de vos explorations, le titre développe également un très grand nombre de puzzles qui sont en réalité des parties de Gwent sous contraintes. Par exemple, lorsqu’un éboulement se produit au-dessus de votre groupe, une partie de Gwent est lancée et indiquée comme comprenant des règles spéciales, notamment qu’elle ne proposera pas les conditions de victoire habituelles. Les cartes adverses seront en l’occurrence des pierres qui avancent sur le plateau à mesure que les tours passent et votre objectif sera de les détruire avant qu’elle n’atteigne votre personnage principal.

Thronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du GwentThronebreaker : The Witcher Tales, une vision repensée et scénarisée du Gwent

Plutôt rafraîchissant, ce concept se complexifie à mesure que l’aventure progresse, et certains puzzles sont d’une difficulté plus relevée, donnant à Thronebreaker une dimension Die & Retry que nous n’aurions pas soupçonnée. Cependant, il semblerait que les mécaniques des puzzles soient en définitive assez rigides et qu'ils ne pourront être résolus qu’une fois les bonnes cartes jouées dans le bon ordre et au bon moment. Ainsi, une erreur en début de partie peut être tout à fait déterminante et interdire la victoire. C’est alors que l’on peste contre l’absence de bouton permettant de rapidement recommencer la partie, car il est fort possible que ce besoin se fasse très régulièrement sentir au cours de la résolution des puzzles de Thronebreaker, que les moins persévérants pourront toutefois choisir de passer une fois quelques échecs essuyés. Notez pour finir que l'ensemble manque encore un peu d'instructions pour qui n'aurait jamais joué au Gwent et que même les joueurs expérimentés pourront se sentir un peu perdus face à la refonte de la manière de penser le jeu de carte. Gageons que cet écueil soit corrigé d'ici la sortie du jeu, faute de quoi il peinera à fédérer les fans de The Witcher et du jeu de carte.

Nos impressions
S’il est délicat pour le moment de connaître l’équilibrage du jeu et d’en percevoir toutes les mécaniques et subtilités, il est toutefois aisé de souligner que Thronebreaker propose un regard rafraîchissant sur le Gwent, en repensant certaines de ses mécaniques et en lui appliquant des contraintes qui pousseront le joueur à la réflexion. Servi par une narration et une atmosphère soignée, Thronebreaker pourrait tout à fait ravir les fans du Gwent et réconcilier avec la discipline celles et ceux que le jeu de carte a toujours rebutés. À confirmer à la sortie du titre sur PC, le 23 octobre prochain et le 4 décembre sur PlayStation 4 et Xbox One.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste kjopbillig.site
27 septembre 2018 à 16:51:11
Mis à jour le 27/09/2018
PC PlayStation 4 Xbox One Jeu de cartes CD Projekt RED

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Morcook1
Morcook1
MP
le 28 sept. à 15:46

Sympa pour ceux qui veulent aller plus loin dans le game...
Après perso le Gwent f2p se suffit déjà à lui même !!!

Lire la suite...
Satyricon
Satyricon
MP
le 28 sept. à 14:33

Par contre si le jeu ou la DA n'offre pas sa place aux minorités politiques et sociales se sera sans moi. J'estime que le héros est trop cliché encore. Un Latino proto-germanique avec si possible une bosse et une hydrocéphalie certaine serait un minimum. Un peu comme la série Netflix qui sera le top du top. :)

Lire la suite...
Meta_Maverick
Meta_Maverick
MP
le 28 sept. à 12:48

Trop cher

Lire la suite...
pangolin1377
pangolin1377
MP
le 28 sept. à 09:45

Salut.
Quelq'un sait si une version physique est prévue?

Lire la suite...
king-baratheon
king-baratheon
MP
le 28 sept. à 04:06

Gwent : The Witcher Card Game a parcouru un sacré bout de chemin, au point de devenir un titre à part entière

Oui ca a toujours été le cas si c est pour dire ca fermez la ca vous fera chaud aux dents.

Lire la suite...
Banincompris
Banincompris
MP
le 27 sept. à 23:31

En ligne, ça ne m'intéressait pas du tout.
Maintenant que ça devient du solo, ce jeu commence à me faire de l'oeil.

Lire la suite...
OeilMortel
OeilMortel
MP
le 27 sept. à 22:21

Ah c'est sûr que c'est pas la France qui s'efface culturellement juste bonne à consommer les fables et légendes étrangères qui est foutu de rayonner culturellement comme R* CD Projekt ou les studios asiatiques en mettant son histoire en scène vu la palanqué de gauchistes dans ce milieu qui ont honte d'être français. C'est comme la musique quand on voit qui vend y'a vraiment de quoi s'inquiéter.

Heureusement que les polonais sont là pour faire honneur à ce qu'on était avec Blood and Wine merci à eux.

Lire la suite...
ThomBoy8
ThomBoy8
MP
le 27 sept. à 22:17

Le jeu sera doublé en français ?

Lire la suite...
Ferlat
Ferlat
MP
le 27 sept. à 21:52

Et bien évidemment, aucune VF en preview....
Sur youtube, on peut écouter les voix de la version anglaise et polonaise (normal), la version allemande et même portugaise (portugaise, oui) et la belle version française ? Eh bien, cocorico ! Que dalle, comme d'habitude, les sites FR toujours à la traîne, bravo.

Lire la suite...
kynne
kynne
MP
le 27 sept. à 21:04

Ptain CDPR sont quand même les darons du game dev'

Lire la suite...
Top commentaires
Grisombre
Grisombre
MP
le 27 sept. à 17:21

Cette D.A..... Ce studio..... <3

Lire la suite...
Jacqual
Jacqual
MP
le 27 sept. à 17:22

Étoffer un univers et son background avec des jeux de types différents c'est quand même plus alléchant que X jeux similaires qui se suivent. J'aime bien l'idée :oui:

Lire la suite...
Boutique
  • Thronebreaker : The Witcher Tales ONE
DERNIERS TESTS
  • Test : SNK 40th Anniversary Collection : Une compilation nostalgique avare en jeux
    SWITCH
  • Test : Déraciné : L’aventure fantomatique mais pleine de bons sentiments sur PSVR
    PS4
  • Test : Overkill's The Walking Dead : un potentiel trop maladroitement exploité
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
kjopbillig.site
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce